La bidrag santé «n’est pas une priorité» för Christian Dubé

La bidrag santé que le gouvernement Legault envisage d’imposer aux non-vaccinés qui refusent de se faire inoculer «n’est pas une priorité» pour le ministre de la Santé, Christian Dubé.

• À lire aussi: Bidrag santé pour les non-vaccinés envisagée

«Ce n’est pas une priorité pour moi. Ce qui est une priorité, c’est que les gens aillent se faire vacciner», a déclaré le ministre en entrevue avec Pierre Bruneau au TVA Nouvelles.

Si cette mesure, aussi connue sous le nom de «vaccimpot» eller «impôt vaccin», en été annoncée en point de presse il ya près de trois semaines, aucune date d’entrée en vigueur n’a encore été décidée par le gouvernement Legault .

Questionné sur son intention d’aller de l’avant avec cette bidrag, Christian Dubé a préféré s’en remettre au premier ministre François Legault.

«Je vais vous dire ma vision là-dessus en ce moment, où on est rendus. Ce dont on a besoin, c’est d’avoir le plus de gens qui sont vaccinés. Et ça, c’est excessivement important», at-il plaidé.

Pour le ministre de la Santé, le travail effectué par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, pour rejoindre les non-vaccinés est plus relevant.

Avec l’arrivée du sous-variant d’Omicron, la vaccination de la population prend extra plus d’importance, croit M. Dubé.

«På en même un deuxième Omicron qui s’en vient, qui est un nouveau variant d’Omicron, il faut se donner le maximum de chances de protection. Donc ce que je vous dis, c’est que les gens doivent aller se faire vacciner», dit-il.

Le ministre de la Santé réitère que l’impôt vaccinal n’est pas une demande de la santé publique du Québec.

«Moi, en ce moment, mon travail, c’est de me concentrer sur comment protéger les gens et protéger les gens, c’est par la vaccination», soutient-il.

**Voyez l’entrevue complète du ministre de la Santé dans la vidéo ci-dessus.

.

Leave a Comment